BAILLY, Jean-Sylvain. Histoire de l’astronomie ancienne, jusqu’à l’établissement de l’école d’Alexandrie.

Prix : 9.500,00 

Rare série complète de cette importante histoire de l'astronomie pour le XVIIIe siècle.

L’ensemble des cinq volumes est illustré de 21 planches.

1 en stock

Paris, De Bure, 1781.

In-4 de xxiv pp., 527 pp., 3 planches.

* Histoire de l’astronomie moderne depuis la fondation de l’école d’Alexandrie, jusqu’à l’époque de M.D.CC.XXX.

Paris, De Bure, 1785.

3 volumes in-4 de xvi pp., 728 pp., 13 planches ; II/ (2) ff., 751 pp., 5 planches ; III/ (2) ff., 415 pp.

* Traité de l’astronomie indienne et orientale. Ouvrage qui peut servir de suite à l’Histoire de l’Astronomie ancienne.

Paris, De Bure, 1787.

In-4 de (2) ff., clxxx pp., 427 pp.

Soit un ensemble de 5 volumes in-4 reliés uniformément en veau marbré de l’époque, roulette doré autour des plats, dos à nerfs richement ornés de fers en forme de fleurs, pièce de titre de maroquin rouge, coupes décorées, tranches mouchetées rouges. Reliure de l’époque.

260 x 193 mm.

Lire plus

Rare série complète en seconde édition pour la totalité des volumes de cet « ouvrage estimé » (Brunet).

Lalande p. 544 ; Poggendorff I/89 ; Dorbon n°5399 « Rare complet des 5 volumes. » ; DSB I, pp. 400-402 ; Houzeau & Lancaster 22 ; Brunet, I, 615 « Ouvrage estimé. L’astronomie indienne est rare ».

« ‘L’astronomie indienne’ est rare, et vaut seule 15 à 18 fr. ‘L’astronomie ancienne’ parut d’abord en 1775, et ‘l’astronomie moderne’, de 1779 à 1782 ; mais on préfère la seconde édition, parce qu’elle contient des augmentations. » (Brunet).

L’Histoire de l’astronomie fut considérée par les contemporains de Bailly à la fois comme une œuvre scientifique et une œuvre littéraire, et c’est elle qui lui ouvrit les portes de l’Académie française grâce à son ami Buffon et malgré l’opposition de d’Alembert, alors qu’il faisait déjà parti par ses travaux de l’Académie des sciences depuis 1763.

Il est désigné maire de Paris le 15 juillet 1789. Arrêté en 1793, il est appelé à témoigner au procès de Marie-Antoinette, mais dépose en sa faveur, ce qui le conduit à sa perte. Il est guillotiné en novembre 1793.

La réussite de l’ouvrage de Bailly tient au fait qu’il était également littérateur et qu’il accorda une égale place à la narration qu’aux savants calculs.

Disciple de Lacaille, ses recherches sur les satellites de Jupiter constituent son principal titre scientifique.Dans l’Histoire de l’astronomie ancienne, Bailly recherche essentiellement l’origine de l’astronomie, ses progrès et l’influence qu’elle eut sur différents peuples, rejetant l’idée ancienne selon laquelle elle serait « la fille » de l’astrologie. Elle fut en fait un préalable à l’Histoire de l’astronomie moderne.« Ouvrage important et agréable tout à la fois, rempli de dissertations savantes, d’idées lumineuses, de peintures brillantes » (De Lalande, Bibliographie astronomique).

« Cet ouvrage, écrit avec élégance, d’un style brillant, quelque fois animé, fut reçu avec une extrême faveur » (Michaud, Biographie universelle).

L’ensemble des cinq volumes est illustré de 21 planches gravées par P. Cl. de La Gardette : 3 planches pour l’Histoire de l’astronomie ancienne et 18 pour l’Histoire de l’astronomie moderne (mesures, plans, instruments, reproductions de signes zodiacaux).

Le présent ensemble constitué des 5 volumes en reliure uniforme de l’époque forment une rare réunion des œuvres importantes de Bailly sur l’astronomie.

Superbe exemplaire bien complet de l’ensemble des volumes et de ses 21 planches, conservé dans une très élégante reliure uniforme de l’époque aux dos très finement ornés.

Provenance : exemplaire de Henry de Cessole avec ex-libris manuscrit, ex-libris armoriés A.G. du Plessis et P. de La Morandière.

Voir moins d'informations

Informations complémentaires

Auteur

BAILLY, Jean-Sylvain.

Éditeur

Paris, De Bure, 1781.